Pourquoi aller chez un masseur-kinésithérapeute ?

Le masseur-kinésithérapeute est un spécialiste très connu dans l’univers du sport professionnel et également dans les hôpitaux. Mais quand est-ce que ses traitements sont utiles ? Les réponses.

La principale spécialité d’un masseur-kinésithérapeute est la rééducation. Il peut ainsi par le biais de massage et grâce à l’utilisation d’appareil spécifique procéder à divers types de rééducation : psychomotrice, neurologique, cardio-vasculaire, cutanée, posturale ou encore après l’amputation d’un membre. On peut aussi le consulter pour un drainage lymphatique, pour un problème de blocage des articulations, pour des étirements musculaires ou encore pour un massage respiratoire. En bref, un masseur-kinésithérapeute se spécialise dans le traitement des problèmes de motricité. A cet effet, ses méthodes de traitement sont nombreuses : allant du simple massage à l’électrothérapie, la thermothérapie, la thérapie par des ondes ou encore la pressothérapie.

Plus de détails sur les compétences d’un masseur-kinésithérapeute

Un kiné réalisé des actes manuel ou instrumental dans le cadre d’une rééducation après une altération des capacités fonctionnelles. Pour le traitement, il peut avoir recours à un massage manuel ou à l’aide d’appareils tel qu’un appareil d’électrothérapie, par exemple. Il peut aussi procéder à une gymnastique médicale qui consiste en des actes de mobilisation articulaire. Il faut savoir que sur prescription médicale, le masseur-kinésithérapeute peut pratiquer des élongations vertébrales en ayant recours à des tractions mécaniques. Il peut aussi participer au traitement d’un individu atteint d’infarctus du myocarde. Dans ce cas-là, il peut faire des ECG lors de la séance de rééducation mais il ne peut pas, par contre, interpréter le résultat.

Le masseur-kinésithérapeute peut, dans le cadre des séances de rééducation, prendre la pression artérielle ainsi que les pulsations. S’il effectue une rééducation respiratoire, il peut faire des aspirations de types trachéales et rhinopharyngées. Pour contribuer au désencombrement des voies respiratoires, le kiné peut aussi administrer par le biais d’aérosols les traitements préalablement prescrits par le médecin. Il peut aussi faire des traitements pour prévenir les escarres. On peut aussi solliciter le kiné dans le cadre de la prévention des thromboses veineuses et pour les soins palliatifs. S’il travaille dans le milieu sportif, il peut effectuer un bilan d’aptitude aux activités physiques et sportives et faire un suivi de l’entrainement ainsi que des compétitions.